AccueilCalendrier
guiderechercheraideaide ForumCompteurBanqueOuverture RPMouvementActualité
The Last Bastion :: Le dernier Bastion (Version Longue)



 


Partagez | .
 

 The Last Bastion :: Le dernier Bastion (Version Longue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/03/2013
Messages : 202
Dollars : 200

• • • Mes P'tits secrets • • •
Caractère:
Secrets connus:
Mes Capacités:

The Last Bastion

Maître du Jeu
MessageSujet: The Last Bastion :: Le dernier Bastion (Version Longue)   Mer 13 Mar - 12:40



The Last Bastion

©Info Crédit
Les mises en page de ce topic ont été réalisées par CSS Actif TLB remercie l'équipe et son fondateur pour le travail effectué.

Le dernier Bastion



Ils nous ont dit être venus en paix, en amis. Ils nous ont fait miroiter rêves et trésors. Ils nous ont offert leur technologie, leurs connaissances... Ils nous ont permis de développer de l'énergie propre. Ils ont soignés nos plaies, nos blessures. Le Cancer, le sida et les autres grands fléaux de l'humanité ne furent entre leurs mains que de vulgaires rhumes de foin traités avec tant d'aisance...

En cinq ans, nous leurs faisions une place de choix dans notre monde, les acceptant comme on le ferai avec des messies, comme s'ils étaient la réponse à nos prières. Bientôt, nos chers visiteurs furent partout, même au sein des gouvernements, des armées... Chaque foyer possédait au moins un composant de leur technologie.

Quels grands enfants le soir de noël face aux paquets sous le sapin avons-nous été... Quels inconscients ! Ils nous ont menti, manipulé... Ils étaient là depuis bien longtemps... Ils étaient sur terre bien avant nous et aujourd'hui, nous en payons le prix.

- Je me nomme Daniel Conely, si vous êtes humains ou pro-humains et que vous entendez ce message, vous n'êtes plus seuls. Le dernier refuge de l'humanité viendra vous chercher. Nous sommes organisés en cellules. Ici l'antenne américaine. En attendant que nous venions à vous, ouvrez vos yeux et vos oreilles, soyez prudents. L'humanité a besoin de vous. Et elle a besoin de vous vivants. Il en reste encore parmi nous. C'était Daniel Conely depuis le dernier bastion de l'humanité.



_________________

Compte Administratif du Staff
Refuse les Messages Privés
Merci de contacter le Staff™️
Sur les comptes joueurs


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/03/2013
Messages : 202
Dollars : 200

• • • Mes P'tits secrets • • •
Caractère:
Secrets connus:
Mes Capacités:

The Last Bastion

Maître du Jeu
MessageSujet: Re: The Last Bastion :: Le dernier Bastion (Version Longue)   Mer 13 Mar - 12:42



Chap I :: Le premier contact

Le Jour du premier contact



- Ici Wanda Miller envoyée spéciale de la BBC à New York. Ce qui se déroule actuellement ici est incroyable... Incompréhensible... Surréaliste... On se croirait presque au coeur d'un roman de science fiction. Comme vous pouvez le voir derrière moi, depuis quelques minutes, la ville est survolée par un étrange appareil d'origine inconnue. Ce... ce Vaisseau géant tout droit sorti d'un roman de science fiction semble nous observer. Trois mots viennent à l'esprit de tous : Qui sont-ils ? Nous pensons tous la même chose : des extra-terrestres. En ville, la peur et l'incompréhension commencent à remuer les foules. Les autorités lancent un appel à la population alors que tous les yeux sont rivés vers le ciel : rentrez chez vous et restez calmes.


•••••

- Ici Patrice d'Aquin en direct des Champs Élysées pour France télévision. Alors que tous les regards observent le ciel inquiet, nous nous demandons tous quelles sont les intentions de ces étranges visiteurs. Toutes les plus grandes villes du monde seraient ainsi survolée. On vient d'apprendre que ces... Vaisseaux transmettraient en continuent un message dans les langues des pays survolés.

•••••

- « Nous venons en paix ». Voilà ce que serait le message de nos visiteurs. Canular ou réalité ? Serions-nous en train de vivre le plus grand pas que l'humanité ai fait depuis qu'elle a posé le pied sur la Lune ? Nous vous tiendrons informés de la situation en temps réel. C'était Spencer Erwin en directe de Sydney, à vous les studios.

•••••

Ce matin, à la première heure, 24 heures après leur arrivée, le président des Etats-Unis a rencontré l'émissaire de nos visiteurs. Durant cette rencontre, ces derniers se seraient présentés comme un peuple pacifiste voyageant pour rencontrer d'autres civilisations dans le but de partager ou d'enseigner des connaissances selon l'évolution des peuples rencontrés. C'est un soulagement certain qui ce matin envahi les cœurs.



_________________

Compte Administratif du Staff
Refuse les Messages Privés
Merci de contacter le Staff™️
Sur les comptes joueurs


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/03/2013
Messages : 202
Dollars : 200

• • • Mes P'tits secrets • • •
Caractère:
Secrets connus:
Mes Capacités:

The Last Bastion

Maître du Jeu
MessageSujet: Re: The Last Bastion :: Le dernier Bastion (Version Longue)   Mer 13 Mar - 12:43



Chap II :: Après leur arrivée

Deux ans plus tard


- Tiens Donna, tu as vu ? Demande Eric assis à la table d'un petit café de quartier Strasbourgeois. En Amérique, y'en a un qui a été élu sénateur ! Lance-t-il dédaigneux en lisant le journal.
- M'en parle pas, répond la serveuse, En Uruguay, le nouveau président est aussi l'un des leurs. On raconte aussi que la future femme du Roi d'Espagne est l'une des leurs.
- On n'est pas mieux, on en a foutu un en premier ministre.
- Ils sont partout, on ne sais même plus dans la rue si on en croise un ou si on a en face quelqu'un de « normal ».
- Enfin, au moins maintenant on a la solution pour le pétrole.
- Je te ressers une tasse Eric ?


Trois ans plus tard


Le laboratoire Tennessee américain vient de rendre publique les résultats d'une étude mondiale sur le taux de fécondité. Leurs observations sont pour le moins inquiétantes : aujourd'hui, seul 30% de la population féminine au monde est féconde. Comment ? Pourquoi une telle chute soudaine ? Rien ne nous permet d’émettre des hypothèses. Cependant, des rumeurs commencent à courir à propos de nos chers visiteurs... On parle alors d'épuration...



_________________

Compte Administratif du Staff
Refuse les Messages Privés
Merci de contacter le Staff™️
Sur les comptes joueurs


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/03/2013
Messages : 202
Dollars : 200

• • • Mes P'tits secrets • • •
Caractère:
Secrets connus:
Mes Capacités:

The Last Bastion

Maître du Jeu
MessageSujet: Re: The Last Bastion :: Le dernier Bastion (Version Longue)   Mer 13 Mar - 12:44



Chap III :: Le Cataclysme

30 minutes avant


La terre gronde à San Francisco, dans les Alpes, et dans bien des lieux encore. Pour certaines villes, Rio par exemple, c'est déjà le second tremblement de terre de la semaine et nous ne sommes que Mercredi.

- Candyce ! S'exclame Miguel après son enfant de six ans. Sous la table, viens !
- Papa, quand ça va finir ? Demande la petite blottie à présent dans les bras de son père.
- Je ne sais pas Candyce, je ne sais pas.

***

En Italie au même moment, pour la première fois depuis 2009 le Vésuve entre en irruption, rappelant alors étrangement les tristes évènement de Pompéi, qui pourtant s'étaient déroulés des siècles plus tôt. Le volcan s'éveille, laissant échapper un gigantesque nuage noir, mélange de gaz, de cendres et autres particules. Le géant ne vomit pas encore sa lave, mais les habitants le savent, elle viendra. Ça ne saurai tarder. Déjà, l'évacuation est lancée mais la fumée et l'épais nuage de cendres rendent la tâche ardue et pénible.
***

- Allo contrôle ? Appelle à la radio Ray, le responsable d'une réserve sauvage au Kenya. On a un problème ! Envoyez-moi des hommes armés !
- Roy ? Répond une fois féminine. Ici Malumba, où vous situez-vous ?
- Au nord du fleuve... C'est un cauchemar !
- Tenez bon des hommes sont déjà en route Roy. Que se passe-t-il ?
- Les animaux deviennent fous ! Ils nous attaquent sans raison ! C'est un véritable massacre ! Jerry est mort, Sioban aussi... Sam est grièvement blessée et... Un hurlement se fait entendre et puis plus rien d'autre que des grésillements.
- Roy ?! Roy !! Aucune réponse ne viendra plus.

***

- Euh... Borris... Regarde ça ! Appelle un campeur Canadien.
- Quoi encore !? Gronde son comparse bougon en le rejoignant. Au bord de l'eau, le pêcheur s'immobilise, les yeux écarquillés, stupéfait à la vue des centaines de poissons morts flottant à la surface de l'eau. L'homme reste bouche bée et bras ballants en observant les étranges volutes de fumée jaunâtre s'échapper de la surface du lac. Mais qu'est-ce que c'est que ça... Balbutie-t-il finalement.


Le Cataclysme


72 heures durant, les éléments se déchaînent. La terre s'ouvre, avalant des villes entières. Les volcans, même jadis endormis, vomissent cendres et lave bouillonnante. La foudre frappe le sol avec violence, le poignardant avec rage, provoquant même de nombreux incendies. Des vents d'une violence inouïe sèment mort et destruction. Grêle, pluies acides ou diluviennes, tempêtes de sable, ouragans, tornades ou encore tsunamis se multiplient aux quatre coins du globe. Les eaux montent, dévastant des pays entiers. Partout sur la planète, un goût de fin du monde se fait sentir alors que sa surface est en plein changement.

- Il ne nous faudra attendre que deux ans pour que la planète se stabilise. Constate le leader des visiteurs depuis son vaisseau en orbite terrestre. Un sourire satisfait étire ses lèvres alors qu'il observe notre malheur depuis ses écrans de contrôle.
- Nous estimons à moins de dix pour-cents le nombre d'humains autochtones qui auront survécu.
- Et nos frères ? Interroge le dirigeant.
- Tous évacués à temps.
- Parfait. Rentrons préparer notre retour. En deux ans, le reste finira par mourir de maladie ou de famine, et si ce n'est pas le cas, ils feront de parfait cobayes lorsque nous reviendrons. Qu'on laisse une centaine des nôtres en orbite et lorsque l'orage sera passé, ils pourront surveiller l'évolution des choses et finir de faire le ménage.

Les Éléments déchaînés en image:
 












_________________

Compte Administratif du Staff
Refuse les Messages Privés
Merci de contacter le Staff™️
Sur les comptes joueurs


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/03/2013
Messages : 202
Dollars : 200

• • • Mes P'tits secrets • • •
Caractère:
Secrets connus:
Mes Capacités:

The Last Bastion

Maître du Jeu
MessageSujet: Re: The Last Bastion :: Le dernier Bastion (Version Longue)   Mer 13 Mar - 12:45



Chap IV :: Survivre après le Cataclysme

8 mois après


- Je me nomme Daniel Conely, si vous êtes humains ou -pro-humains et que vous entendez ce message, vous n'êtes plus seuls. Le dernier refuge de l'humanité viendra vous chercher. Nous sommes organisés en cellules. Ici l'antenne américaine. En attendant que nous venions à vous, ouvrez vos yeux et vos oreilles, soyez prudents. L'humanité a besoin de vous. Et elle a besoin de vous vivants. C'était Daniel Conely depuis le dernier bastion de l'humanité.

L'enregistrement s'arrête et Jason, cigarette en main, s'affale :

- C'est bon, c'est dans la boîte Dan' !

Un jeune homme fin, à la peau pâle et aux yeux clairs se retire du micro. Son sourire rappelle la jeunesse qui est sienne malgré ses actes et paroles. Daniel Conely n'a que vingt-cinq ans et pourtant, il est à la tête du Bastion. Plus que cela, il en est à l'origine, ayant mit sur pied les différentes cellules dans les vestiges d'avant le cataclysme : aujourd'hui le monde se trouve à 90% couvert d'eau. Ne subsistent que trois “continents” de la taille de l'Australie aujourd'hui disparue : le sommet de l'Amérique, celui de l'Australie et enfin, celui de l'Europe. Il est aussi celui qui a mis en œuvre le projet. Daniel a sut s'entourer de personnes de confiance sur qui s'appuyer. Des gens sûrs qui lui permettent, dans l'intimité, d'être de le gamin espiègle qu'il est.

- Alors il ne reste plus qu'à le diffuser sur les radios en continue, tu gères ça ?
- Aucun problème !


Un an et 3 mois après


Depuis la mort de Ronan McGregor, Daniel cumule sa fonction de leader du Bastion et celle de responsable de la cellule américaine. Pour communiquer avec ses hommes, il utilise de nombreuses ruses pour dissimuler son âge, à commencer par taire son identité. Seuls quelques élus la connaissent. L'uniforme que Conely porte recouvre d'ailleurs chaque parcelle de son corps qui ne devient plus qu'une silhouette noire couverte de tissus. Quelques ruses le rendent également plus trapus, plus massif, dissimulant la finesse de son corps.

- On en a combien cette fois ? Demande-t-il à ses hommes qui rentrent d'une mission d'exploration.
- Deux, mais ils sont venus à nous.

Le Bastion accueille également les visiteurs pro-humains ou pacifistes. Le leader y a mit un point d'honneur. Aussi, il n'est pas « rare » - si on peut dire les choses ainsi – que désormais certains viennent à nous d'eux-même. Traités comme des réfugiés et intégré dans l'une des cellules, ils possèdent les mêmes droits que nous autres humains. Souvent, ils sont traqués et exterminés par ceux qui sont restés là pour « nettoyer ».

- Dany, on t'attend salle de débrif.

Nul n'a jamais vu son visage en dehors d'une poignée d'élus. Pour que ni son autorité, ni sa crédibilité ne soient remis en cause, le leader pour ses entrevues, utilise une web cam' en réseau interne. Derrière lui, toujours un fond noir. La lumière ambiante est toujours basse et lui, toujours en « uniforme » et ganté. Il ne quitte jamais ses gants d'ailleurs, même dans le privé. Son prétexte est toujours le même lorsque la question lui est posée sur les raisons de sa paranoïa apparente : se protéger et pouvoir voir sans être vu.

Cette fois, c'est la responsable de tout ce qui a attrait au médical de la cellule américaine qui vient rendre son rapport sur leur situation préoccupante. La jeune femme est conduite dans une salle confortable et propre au centre de laquelle se trouve un bureau massif en bois face à un miroir sans teint. Un fauteuil en cuir et un ordinateur portable ouvert lui laisse entendre ce que l'on attend d'elle. Sophia Parks ne s'en formalise pas, elle a désormais l'habitude. Conely quant à lui se trouve dans une pièce entièrement noire, de l'autre côté du miroir. La pièce où il se trouve est étroite. Assis à une table un ordinateur ouvert face à lui, Daniel utilise le réseau interne pour communiquer par web cam interposée. Ainsi seule la luminosité de l'appareil est source de lumière. Ses entrevues se déroulent toujours ainsi.


Quatre ans après


- Nous avons trouvé un laboratoire Monsieur... Commence le responsable des explorations de la cellule américaine. Visiblement, ces enfoirés faisaient des expériences sur des êtres humains.

Derrière la Web Cam', Conely reste silencieux, trop silencieux. Deux minutes s'écoulent, interminables. Finalement, l'homme se penche vers l'avant, les mains jointes et les doigts croisés sous son menton cagoulé.

- Il est temps me semble-t-il, que je vous fasse part de l'un de mes secrets Monsieur Stark. Se lance enfin le leader. Sachez que ce que vous allez voir et entendre n'est sut que par une poignée de personnes choisies avec soin. Leur nombre est encore plus maigre que ceux qui connaissent mon visage. Sortez de la pièce où vous vous trouvez et entrez dans celle juste à droite, je vous y attends.

Daniel a toujours su qu'il pouvait se fier à cet homme, mais ce qu'il a à lui dire n'est pas aisé. Garder ses secrets permet aussi au leader de veiller sur ses hommes. Des rumeurs courent sur des opposants et des visiteurs infiltrés dans les rangs.

Conely se tient debout au fond de la pièce et lorsque Stark pénètre dans la pièce, il découvre son supérieur appuyé contre le mur. Il a une main tendue vers la chaise face à la vitre sans teint, mais cette fois l'ordinateur est fermé. Son interlocuteur si tôt assis et la porte refermée avec soin, Daniel joint ses mains dans son dos, sur ses reins. Un dispositif autour de son cou lui permet de modifier sa voix afin que nul ne devine son âge.

- Ce que je vais vous dire, seules trois autres personnes sont au courant. Comprenez donc que je compte sur votre discrétion.

Le ton grave du Leader fait bégayer le responsable des explorations lorsqu'il acquiesce.

- Nous avons la certitude que nos visiteurs étaient en réalité sur terre avant nous.
- Pardon ?! C'est exprimé Jonathan Stark.
- Pour une raison que nous ignorons encore, ils ont quitté la terre selon nos estimations, vers l'antiquité, mais on laissé parmi nous des observateurs. Cela fait en réalité bien longtemps qu'ils mènent des expériences sur des cobayes humains.... Ils ont même lancé un programme de croisement des espèces, programme qui sera abandonné par la suite.
- C'est impossible... On n'est pas compatibles. Tous les spécialistes le disent ! Personne n'oserai faire une telle chose ! Pas même eux !
- Savez-vous pourquoi mes sources sont assurément fiables ? Interroge le Leader qui s'attendait à une telle réaction.
- Euh... Non...
- Parce que j'en suis l'une des sources. Répond Daniel sur un ton monocorde.

Tout en parlant, Conely s'avance vers la vitre sans teint, faisant désormais dos à son interlocuteur. Après un soupire, il relève le dos de son col roulé noir pour dévoiler partiellement les trop nombreuses cicatrices qui jalonnent son dos.

- Parce que je suis le résultat de cette hybridation contre-nature. Sur ces mots, Daniel remet en place ses vêtements dissimulant de nouveau chaque partie de sa peau. Malgré les révélations, la voix du jeune homme ne faibli pas. Nous sommes un total de 13, mais nous ne nous connaissons pas les uns les autres. Nous avons été conçus en laboratoire, jamais en même temps. Nos foetus ont été implanté dans des mères porteuses humaines qui n'en avaient aucune idée. Certains témoignages d'enlèvements que les autorités jugeaient incohérents ne l'étaient pas tant que ça.

Un instant, Daniel dut s'arrêter pour que son trouble intérieur ne s'entende pas dans sa voix. Dieu qu'il hait ce qu'il est ! Il sait pourtant qu'il ne doit pas faillir, il ne doit pas manquer à son devoir. Il est le leader du Bastion et n'a pas le droit de se laisser aller. Conely ne s'en donne pas le droit et ne s'y autorisera jamais.

- Elles répondaient toujours au même profil, reprend le jeune homme, jeune mariée à la vie stable, sans enfant, avec une constitution et une santé très largement au dessus de la moyenne. Elles étaient également sélectionnées pour leur quotient intellectuel et leur condition physique. Conely sent ses mains devenir moites dans ses gants en cuir, et cela ne vient pas de la chaleur, loin de là. Elles pensaient alors porter le fruit de leurs unions avec leurs époux. Un nœud se forme dans la gorge du Leader. Une poignée de seconde lui est nécessaire pour pouvoir reprendre sans que ça voix ne trahisse ses émotions. Pour que les bébés – si on peut nous appeler ainsi – ne développe aucun lien maternel, aucune mère n'a survécu à la naissance.

Conely se tourne vers Stark, s'appuyant contre le miroir sans teint.

- Si dans les 7 années suivantes les « pères » refaisait sa vie, un accident mortel arrivait à la « belle mère » potentielle. Quand le... Prototype arrivait à ses 7 ans, c'était la figure paternelle qu'on supprimait d'une manière ou d'une autre et de préférence devant « l'enfant ». C'était sensé nous endurcir. Ironise Daniel. Ils récupéraient alors les enfants deux années pour mener leurs expériences avant de les balancer dans des systèmes sociaux minables partout dans le monde. Nous étions sensés y apprendre combien l'humanité nous est... « Inférieure ».

Daniel n'a rien oublié de son passé. Il le hante encore chaque nuit. En plus d'être un génie, le jeune homme possède une mémoire eidétique. Il n'oublie jamais rien.

- Ça permet de s'assurer que jusque ses 14 ans le sujet ne nourrisse aucune stabilité, aucun attachement. Ils le récupéraient ensuite. Nous sommes, comme je vous l'ai dit, 13 à avoir survécu et à nous êtres enfuis. Chacun de nous possède sur la nuque un tatouage allant de 1 à 13 avec un code barre.
- Pourquoi ne pas avoir cherché de l'aide ? Interroge Jonathan après un long moment de silence stupéfait par toutes ces révélations. Pourquoi ne pas avoir alerté les médias ? Les autorités ? Le service publique ?
- Votre monde nous était hostile.

Sur ces mots, Daniel ancra son regard dans celui de son interlocuteur, jaugeant ses réaction. Malgré le visage masqué du leader, le responsable des explorations le sent. Il ne peut voir ses yeux mais n'en est pas moins presque mal à l'aise.

- Personne ne nous aurait cru. Nous aurions été repérés par nos concepteur avant même d'être entendu par les humains. Nous avions peur. Nous n'avions ni notre place parmi vous, ni parmi eux et nous le savions parfaitement. Alors nous nous sommes dispersés de par le monde et nous nous sommes fondus dans la masse.

Une main sur chaque bras du siège occupé par Stark, penché vers ce dernier, Conely ne quitte pas son interlocuteur du regard.

- Mais au fil du temps, certains d'entre nous ont commencé à regretter d'avoir fuit. J'en ai vu deux rejoindre les visiteurs. La majorité a vécu comme des hommes parmi les hommes et d'autres... D'autres se sont préparés à l'inévitable. Après tout, nous sommes humains de moitié et nous n'avons jamais demandé à être créé tout comme les hommes n'ont pas demandé à subir les projets des visiteurs. Nous ne rejetons pas tous notre humanité, certains en sont fiers et la revendique. Seulement rares sont ceux capables de l'accepter, d'entendre la vérité sans jugement.

La conversation est interrompue par un signal sonore. Daniel se relève et soupire.

- Tout le monde n'est pas encore prêt à tout savoir à mon sujet. Si vous souhaitez exprimer un quelconque avi, si vous avez des questions, contactez moi. Je dois m'absenter, un incident.

•••••••

Deux semaines plus tard, après avoir prit le temps de réfléchir à toutes ces révélations, Stark est revenu voir Conely dans l'espoir d'en apprendre plus. Si les formules de politesse ne sont pas oubliées lors de ces faces à faces – Daniel toujours « invisible » sous le tissu noir – autour d'un bureau, bien vite, la conversation revient sur l'existence des Hybrides et Cobayes.

- Quel est l'intérêt pour eux ?
- En plus des problèmes liés à l'une de leur lune, chaque famille Visiteur est lié par le sang. Ils ont besoin de sang neuf pour diversifier leur patrimoine génétique, de l'enrichir et les êtres humains sont la première race avec qui, sous certaines conditions de manipulations, c'est possible. Ils en ont profité au passage pour procéder à quelques... « améliorations ».
- C'est à dire ? S'empresse de demander le responsable des explorations.
- L'addition des deux ADNs permet de faire développer aux sujets, si certaines enzymes visiteurs sont implantées au bon moment, des... « Capacités » étranges.
- Des capacités ? S'étonne Jonathan.
- Elles vont par deux pour les hybrides, dit doucement Daniel. Il s'agit en quelques sortes de talents cachés, mais Nous en parlerons plus tard. Je vous confierai un dossier à ce propos.
- Après tout ça je ne comprends pas ce que votre physique pourrait avoir pour être à cacher face à moi. Conclue Stark très justement.

Un instant, le silence entre les deux hommes retombe. Daniel croise ses doigts ganté sous son visage masqué pour y appuyer son menton.

- Mon visage. S'il est connu, comment circuler sans risque ? Si je dois me préoccuper de ma sécurité, comment oeuvrer comme il se doit pour le Bastion ? Comment veiller sur ma propre sécurité ? Comment passer inaperçu et voir sans être vu ?
- Hum... Et c'est tout ? Pas de grosse balafre sur le visage, des cornes ou je ne sais quoi ?

Daniel ne peut contenir un rire lors de la remarque à propos des cornes.

- Non grand dieu, non ! Mais effectivement, il y a autre chose. Vous êtes perspicace Monsieur Stark.
- Autre chose ?
- Mon âge.
- Votre âge ? Vous êtes gâteux ? Laisse échapper malgré lui Jonathan.
- Le modificateur de voix permet bien des libertés. Silence. J'ai 25 ans depuis un mois.

Son interlocuteur est estomaqué. L'homme finira cependant par se faire à cette idée, conscient de la confiance que lui offre le Leader du Bastion. Un pointe d'admiration l'anime presque face à ce jeune homme. Aujourd'hui, les deux hommes sont très proches et des amis. Le responsable des explorations veille sur son « cadet de patron » comme il l'appelle dans l'intimité.




_________________

Compte Administratif du Staff
Refuse les Messages Privés
Merci de contacter le Staff™️
Sur les comptes joueurs


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The Last Bastion :: Le dernier Bastion (Version Longue)   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Last Bastion :: Le dernier Bastion (Version Longue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Last Bastion :: Once Upon a Time :: At the Begining :: Les Chroniques-